Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Onisep Plus n°43 - La mobilité, donner du sens à son projet

Languedoc-Roussillon - Montpellier / Publication : 24 janvier 2018
Faire ses études au Mexique, en Australie, au Royaume-Uni ou ailleurs, c’est aujourd’hui une réalité pour beaucoup d’entre nous. Pour se perfectionner dans une langue, bien sûr, mais aussi pour enrichir son expérience personnelle, professionnelle, ou même apprendre un métier. Le point dans ce magazine régional co-écrit avec le Crij Occitanie.

couv_onisep+N°43

Un tiers de la population a moins de 25 ans en Occitanie. L'essentiel de la mobilité internationale se fait par des groupes « classes » de collégiens (4e, 3e) et lycéens (seconde). A contrario, 2 étudiants français sur 3 terminent leurs études sans aucune expérience de séjour à l’étranger. Les jeunes de la région Occitanie sont moins souvent qu’en moyenne partis à l’étranger en dehors des vacances. Alors que celles et ceux qui sont partis le confirment : les préjugés tombent, les relations avec l’autre de nationalité différente se multiplient, les esprits se libèrent. Ce détour par l’ailleurs aide à mieux se comprendre et, ainsi, à mieux construire son parcours de formation.

Alors prêtes, prêts ? Partez !

La mobilité, un grand + !

 

La mobilité formelle

Partir avec l’école, c’est ce qu’on appelle la mobilité formelle. Échanges de classe au collège, séjours linguistiques au lycée, échanges universitaires, stages à l’étranger, contrats d’apprentissage européens… la mobilité formelle revêt des formes multiples.

Comment partir durant ses études ? Quelques dispositifs sont détaillés dans ce magazine, dont le fameux Programme Erasmus +. Et des conseils pour faire valoir son séjour et évaluer son niveau en langues.

Les lycées qui proposent une mobilité à leurs élèves de BTS, brevet de technicien supérieur en 2017/2018
11 - Lycée Louise Michel, Narbonne pour les BTS Commerce International et BTS Comptabilité
34 - Lycée Georges Pompidou, Castelnau Le Lez pour le BTS Comptabilité
34 - Lycée Georges Frêche, Montpellier pour les BTS Hôtellerie et BTS Tourisme
34 - Lycée Jean Moulin, Pézenas pour le BTS Tourisme
34 - Lycée Marc Bloch, Sérignan pour le BTS Assistant de Manager
48 - Lycée Théophile Roussel, Saint Chély d'Apcher pour le BTS Traitement des matériaux (surfaces)
66 - Lycée Christian Bourquin, Argelès sur mer pour le BTS Hôtellerie

Les lycées qui proposent une mobilité à leurs élèves de bac professionnel en 2017/2018
11- Lycée Germaine Tillon, Castelnaudary
11 - Lycée Ernest Ferroul, Lézignan-Corbières
11 - Lycée Jacques Ruffié, Limoux,
11 - Lycée louise Michel, Narbonne
30 - Lycée Paul Langevin, Beaucaire
30 - Lycée Gaston Darboux, Nîmes
30 - Lycée Frédéric Mistral, Nîmes
30 - Lycée Voltaire, Nîmes
30 - Lycée Marie Curie, St. Jean du Gard
30 - Lycée Georges Guynemer, Uzès
34 - Lycée Georges Pompidou, Castelnau Le Lez
34 - Lycée Louis Feuillade, Lunel
34 - Lycée Jules Guesde, Montpellier
34 - Lycée Pierre Mendès France, Montpellier
34 - Lycée Jules Ferry, Montpellier
34 - Lycée Georges Frêche, Montpellier
34 - Lycée Charles de Gaulle, Sète
48 - Lycée Émile Peytavin, Mende
66 - Lycée Christian Bourquin, Argelès sur mer
66 - Lycée Aristide Maillol, Perpignan

Source : Audrey Coster

La mobilité non formelle, pour acquérir des compétences transversales

Cette mobilité est définie comme ayant « lieu majoritairement en

dehors du système éducatif formel et volontaire ». Elle favorise donc l’acquisition de compétences transversales (compétences sociales, numériques…). Dans le cadre de la mobilité internationale, on distingue un certain nombre de dispositifs, notamment dans le cadre du volontariat international. Volontariat international, Erasmus + Jeunesse et service civique à l’international sont abordés, pour aider à faire ses choix !

Bouger pour travailler !

C’est prouvé, la mobilité internationale des demandeurs d’emploi booste leur retour à l’emploi. Une enquête montre en effet que, dans les 3 mois suivant leur retour d’un séjour à l’étranger, une

majorité des bénéficiaires a accédé à un emploi. La mobilité s’acquiert. L’un des enjeux majeurs est donc d’en favoriser l’apprentissage chez les jeunes, notamment les plus éloignés.

Deux mesures sont mises en place : le développement des stages en entreprise loin de leur domicile pour les élèves de l’enseignement professionnel et l’accès facilité au contrat d’apprentissage à l’étranger.

 

Si tu veux aller vite, marche seul 

Si tu veux aller loin, marche avec d’autres (proverbe africain).

 

Les relations internationales à l'université

Rencontre avec Nadia Lagarde, directrice adjointe de la Direction

des relations internationales, Université de Montpellier. « D’une manière générale, les mobilités commencent à être possibles à partir de la deuxième année de licence jusqu’au niveau post-doctoral. Pour pouvoir bénéficier de certaines aides financières, il faut que la mobilité dure au moins deux mois. »

Voir ici l’interview écrite et filmée de Nadia Lagarde dans son intégralité.

Partir, avec un handicap

Rencontre avec Hamza Medkourri, directeur de l’école associative Samba Résille de Toulouse grâce à laquelle2 groupes de jeunes en situation de handicap visuel pour la plupart, les Batucabrailles et les Pourquoi Pas Nous ?, se sont envolés, 10 jours, au Brouhaha Street Festival à Liverpool.

« Ils ont dansé et vécu une super expérience pour des adolescents. Ils en ont beaucoup parlé... Un des jeunes a formulé très clairement qu’il se sentait grandi grâce à ce projet, qu’il avait noué des relations avec de nouveaux amis d’ailleurs. Ce jeune mesure aujourd’hui ce qu’il a à partager avec les autres. »

La mobilité des enseignants, un levier pour la mobilité des jeunes, mais également un renforcement des coopérations et des partenariats

Quoi de plus facile que de partir de son expérience pour inciter les

élèves à la mobilité ! 74 % des enseignants considèrent que leur séjour de formation a eu un effet sur leurs pratiques d’enseignement et 61 % d’entre eux estiment qu’il a directement impacté l’apprentissage de leurs élèves. Ainsi, Laurent, directeur d'école élémentaire : « Ce qui me donne envie de repartir en mobilité, ce sont les découvertes faites au niveau professionnel, cela m'a permis de me donner un nouvel élan à mon travail, nouvelles perspectives, nouveaux projets.  »

Les lycées qui proposent une mobilité aux enseignants en 2017/2018
11 - Lycée Germaine Tillon, Castelnaudary
11 - Lycée Ernest Ferroul, Lézignan-Corbières
11 - Lycée louise Michel, Narbonne
34 - Lycée Georges Pompidou, Castelnau Le Lez
34 - Lycée  Jules Ferry, Montpellier
34 - Lycée Georges Frêche, Montpellier
66 - Lycée Christian Bourquin, Argelès sur mer

Source : Audrey Coster

Les volontariats à finalité professionnelle

Certains types de volontariat sont clairement à vocation humanitaire ou encore à finalité professionnelle, et ceux-ci demandent alors des compétences techniques, des expériences professionnelles ou encore un niveau d’études supérieures assez élevé. Le point avec Pierre Revel, chargé de mission à France Volontaires.

 

Sophie Salvadori, rédactrice Onisep

 

Téléchargez ce numéro Onisep Plus n°43

Pour le feuilleter, c'est ici

Lou-Anne, BTS Hôtellerie-restauration mention européenne Section européenne au lycée et mobilité internationale
Aristide, bac professionnel Commercialisation et services en restauration section européenne Une discipline non linguistique en section européenne professionnelle

Au sommaire du magazine

Enquête

La mobilité, un grand + ! p. 2

Le point Région

3 questions à... Carole Delga p. 11

Support pédagogique

Élaborer un projet d’études à l’étranger p. 13

Après le bac

La mobilité en bac + 2, bac + 3 p. 14

Les relations internationales à l'université p. 16

Handicap

Partir, avec un handicap p. 17

Mondes professionnels

La mobilité des enseignants p. 18

L'Europe et Pôle emploi, ensemble pour booster l'employabilité p.20

Les volontariats à finalité professionnelle p. 21

Écoles et formations

eTwinning, au service d'une pédagogie innovante p. 22

Mobilité dans la voie professionnelle, une opportunité à saisir p. 23

En savoir plus

Sites incontournables et repères utiles p.24

L’Académie de Montpellier bouge !

15 000 élèves partent chaque année, principalement pour les pays limitrophes : Espagne, Royaume-Uni, Italie et Allemagne. Mais aussi vers la Russie, la Grèce ou la République Tchèque.

De nombreux échanges (plus de 100) se font pour des destinations plus lointaines comme la Chine (Chengdu, Pékin, Xi'an) ou New York.

Et Toulouse aussi !

Des actions de coopération sont menées avec le Maroc, la Chine et la Malaisie mais aussi avec le Burkina-Faso dans le cadre des programmes régionaux (Projet d'avenir) et de programmes « club UNESCO », favorisant l'éducation à la solidarité et à l'aide au développement.

Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Étudier en Europe

Pour les équipes éducatives, la mobilité internationale.

Sur le web

Partir à l'étranger : repères pour les parents. Éduscol met à la disposition des enseignants un dossier aux fins de présenter aux parents l'organisation d'un séjour à l'étranger.

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels