Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Ressources pour l'égalité filles-garçons

Place aux filles dans le BTP !

Languedoc-Roussillon - Montpellier / publication : 20 décembre 2016
Partant du constat que les métiers du bâtiment attirent encore trop peu de filles, le court-métrage Dans le bâtiment, c’est la compétence qui compte ! réalisé par l’IRASS (L’Institut de recherche action en sociologie sémiotique et communication) propose de lever les stéréotypes de sexes associés à deux de ces métiers.

filles_metiers_batiment_irass

Un court-métrage pour lutter contre les stéréotypes de sexes

Support vidéo pédagogique, Dans le bâtiment, c’est la compétence qui compte ! répond à l’objectif d’inciter les filles à s’orienter vers les métiers du bâtiment. Il présente deux portraits de femmes, l’une conductrice de travaux et l’autre cheffe d’entreprise, qui encouragent filles comme garçons à trouver sa place dans un secteur qui continue à recruter.

Exploité en classe dans son intégralité et par séquences, le film, réalisé en 2016 avec le concours du lycée professionnel des métiers du bâtiment Alfred Sauvy de Villelongue-Dels-Monts (66) et le soutien Délégation aux droits des femmes et à l’égalité, permet de lancer des séances de sensibilisation et d’information sur les thèmes qu’il aborde. Apport méthodologique, le guide d’entretien de la réalisatrice, Martine Arino de l’IRASS, a servi à des élèves du lycée Alfred Sauvy d’interviewer d’autres professionnelles de ce même secteur.

Dans le bâtiment, c’est la compétence qui compte !

Promouvoir les filles dans les métiers du BTP

 

Réalisation IRASS (Institut de recherche action en sociologie sémiotique et communication)

Projet soutenu par la DRDFE du département des Pyrénées-Orientales, réalisé en partenariat avec le lycée Alfred Sauvy de Villelongue-Dels-Monts (66) en 2016.

 

Découpage des séquences

Introduction

(de 00 :00 à 01 :06)

Martine Arino, sémio-sociologue de l’Irass et réalisatrice, présente l’objet du film : promouvoir la mixité fille-garçons dans le secteur du bâtiment. Elle annonce les témoignages qu’il réunit.

 

Le lycée Alfred Sauvy fait lentement progresser la mixité dans ses formations

(de 01.07 à 02 :21)

Intervention de Céline Muharem, cheffe de travaux du lycée professionnel des métiers du bâtiment Alfred Sauvy. L’établissement souhaite attirer plus de filles dans les différentes formations qu’il  propose du CAP au BTS. Au moment du tournage, il accueillait 63 jeunes filles pour 413 garçons.

 

Une femme à la tête d’une entreprise de bâtiment

(De 02 :21 à 08 :08)

Intervention d’Émilie Dumas, directrice générale de SIPRIE BATIMENT, une entreprise de peinture, ravalement de façade et isolation thermique employant 35 salariés basée à Perpignan. En 2014, les femmes cheffes d’entreprise ne représentent que 3,4 % des femmes en emploi. Avant de reprendre l’entreprise familiale, Émilie Dumas exerce dans de grands groupes après avoir obtenu son diplôme d’école de commerce. Elle fait partie de l’association Femmes dirigeantes du BTP et témoigne des orientations de son entreprise toujours favorables à la mixité femmes – hommes et de son parcours personnel.

 

Conductrice de travaux et pionnière

(De 08:09 à 13 :30)

Sonia Fauchon, conductrice de travaux chez SIPRIE BATIMENT, décrit le métier qu’elle a choisi grâce à son conseiller d’orientation-psychologue qui lui a suggéré une filière technique dans laquelle elle pourrait aussi bien développer son goût pour les mathématiques qu’en s’orientant vers la comptabilité. Tout au long de ses études supérieures en génie civil, le fait de faire partie des trois seules filles de sa promotion ne l’a jamais gêné pour réussir et s’épanouir. Elle débute sa vie professionnelle comme aide-géomètre puis évolue en tant que dessinatrice puis conductrice de travaux et chargée d’affaires dans la charpente métallique. Parmi les pionnières dans une profession traditionnellement masculine, Sonia Fauchon ne voit aucun frein à ce que plus de jeunes filles saisissent les opportunités de carrière nombreuses et variées qu’offre le secteur.      

Rappel des objectifs du plan mixité dans le secteur de l’artisanat du bâtiment de juin 2015

(De 13 :30 à 14 :33)

Soutenu par la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité par l’intermédiaire de sa délégation des Pyrénées-Orientales, le projet Dans le bâtiment, c’est la compétence qui compte ! répond aux objectifs du plan mixité dans le secteur de l’artisanat du bâtiment. Ce plan interministériel* signé en 2015 avec  la confédération de l’Artisanat et des petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) s'inscrit dans la stratégie gouvernementale d'atteindre la mixité dans un tiers des métiers d’ici à 2025.

  • Une orientation plus ouverte pour les jeunes filles et les jeunes garçons, notamment avec l’appui du nouveau parcours mis en place au bénéfice des élèves à partir de la rentée 2015 ;
  • Un travail sur les stéréotypes liés à ces métiers ;
  • La promotion de la mixité et de l’égalité au sein des entreprises ;
  • Des acteurs publics mobilisés pour créer un environnement favorable à l’engagement des femmes dans ces métiers.

* Voir sur le site le portail de l’économie et des finances

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels