Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Bretagne Rennes Actualités

Un BTS après un bac pro. La Bretagne expérimente...

Bretagne - Rennes / publication : 12 décembre 2017
La Bretagne expérimente la possibilité de permettre aux bacheliers professionnels qui le souhaitent d’accéder de droit, après avis favorable de l’équipe pédagogique de terminale, à des places réservées en BTS.

Un BTS après un Bacpro

Insertion et poursuite d’études, la double vocation du bac pro s’affirme aujourd’hui. Si la majorité des titulaires d’un bac professionnel entre sur le marché du travail, des diplômés en nombre croissant continuent des études, plus de 36% en 2016, en BTS le plus souvent. Et avec un taux de réussite au BTS qui croît régulièrement : 77% des bacheliers et bachelières professionnelles décrochent leur BTS en deux ou trois ans dans l’académie de Rennes.

Leurs points forts ? Les connaissances techniques et les savoir-faire professionnels ; et aussi leur pratique de l'entreprise à travers les stages réalisés en bac pro. Leurs points faibles ? L'enseignement général souvent, moins développé en bac pro qu'en bac technologique ou général, et aussi les méthodes de travail. De plus en plus fréquemment, établissements d’enseignement supérieur et lycées professionnels se rapprochent pour mettre en place des actions propres à faciliter la transition du bac pro vers l’enseignement supérieur.

Il faut savoir que l'admission en BTS est de droit pour les élèves et les apprentis qui obtiennent une mention "très bien" ou "bien" au bac pro dont le champ professionnel correspond à celui de la section de technicien supérieur demandée.

 

Des places réservées pour les bacs pro.  

En 2016/2017, l’académie de Rennes a expérimenté (avec quatre autres académies : Amiens, Besançon, Dijon et Lille) la possibilité de permettre aux bacheliers professionnels qui le souhaitaient d’accéder de droit, après avis favorable de l’équipe pédagogique de terminale, à des places réservées en BTS.

Le rectorat a défini pour chacune des spécialités de STS de l’académie un contingent de places réservées aux sortants de bac pro. Le conseil de classe de l’établissement d’origine a rendu un avis sur chacune des spécialités demandées par les élèves de terminale bac pro. Cet avis prenait en compte le projet du jeune, le parcours qu’il ou elle envisageait, sa cohérence, ses acquis et compétences, son “potentiel”... Toutes les STS étaient concernées, à l’exclusion des sections d’apprentissage et des spécialités relevant du ministère de l’Agriculture. Toutefois, un élève de bac pro scolarisé dans un établissement agricole qui candidatait pour un BTS de l’éducation nationale entrait dans le cadre de l’expérimentation.

Premiers résultats encourageants...

En 2017, les jeunes Bretons de terminale bac pro ont été plus nombreux à demander une STS et à y être admis.

En effet, les premiers résultats de l’expérimentation montrent que la part des premiers vœux pour une STS provenant d’élèves de terminale pro a nettement augmenté, passant de 35,1% en 2016 à 39,2% en 2017. Idem pour les propositions d’admission en STS concernant les terminales pro. : + 292 propositions cette année. Et la part des sortants de bac pro parmi les admis en STS croît de façon très significative, passant de 31,4% en 2016 à 36,1% en 2017. Dans les STS publiques, la croissance est encore plus marquée  : + 7,8% pour l’ensemble des sections (de 32,2% à 40%), + 5,1% dans les STS du secteur production (de 43,2% à 48,3%), + 9,9% dans les STS du secteur des services (de 24,7% à 34,6%).

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels