Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Bretagne Rennes Actualités Tous nos articles

Sommaire du dossier

Accueil du dossier Partez en reportage pour l'Onisep ! Dire non au sexisme. De la réflexion à l'action Formation agricole. Le "savoir vert" à la maison Les métiers pour toutes et tous Filles et maths, une équation lumineuse Girl’s day : Mixité dans les métiers de la SNCF Métiers en tous genres : forum pour la mixité et l'égalité professionnelle Un statut d’étudiant-entrepreneur Les stéréotypes, c’est pas bientôt fini ? Partez en reportage Semaine de la persévérance scolaire Métiers en tous genres Le 8 mars, c’est tout le mois de mars… EXPOSITION 8 mars : Politique : nom féminin singulier Le lycée Mendès France construit l’égalité Kiné. La réforme est en marche Apprentissage. Un CAP à votre porte... Nouveau. Un DMA Horlogerie en Bretagne Responsable de chantier. Double formation, pour l’électricité ou le BTP Traitements de surfaces. Un bac pro tout neuf aux portes de la Bretagne L’ESAT ou l’épanouissement au travail Cheval. Un CAP inédit en Bretagne Staff. Le Brevet des métiers d’art (BMA) après le CAP à Tréguier, dans les Côtes d’Armor Métiers de la piscine. Le BP ouvre en Bretagne pour construire et entretenir les bassins Soudage. Une spécialisation de haut niveau pour les bacs pro. ouvre dans les Côtes d’Armor Mécatronique navale. Spécialisation “navire” post bac pro dans le Finistère Réalité virtuelle. Golaem crée les armées de Game of Thrones Métiers de la viande. Des bouchers managers à bac+3 Mer. Une prépa. maritime pour les STI2D à l’ENSM du Havre Vente. A saisir : deux diplômes pour un parcours ! Métiers en images. Vendeur / Vendeuse Métiers en images. Des élèves reporters à Montfort-sur-Meu Olympiades des métiers 2016. 30 métiers en compétition à Saint-Brieuc Lecture et dyslexie : journées d’études Nouvelle formule "De la 6e à la 3e" Folios : se former en autonomie avec M@gistère Semaine pour l’emploi des handicapé-e-s du 14 au 20 novembre Semaine Ecole-Entreprise du 21 au 25 novembre Une journée tout-e numérique La Bretagne installe un 3e campus des métiers et des qualifications autour des technologies alimentaires Cybersécurité. La Bretagne contre-attaque et ouvre de nouvelles formations... Nouvelle vidéo. La licence de philosophie A bac+4, le DSAA Design forme de futurs chefs et cheffes d’équipe capables de gérer un projet créatif complexe... La mixité des filières à l’université Le collège Thérèse Pierre en route vers l’égalité Le 8 mars dans les collèges et lycées en Bretagne Unique dans l’Ouest, le DEUST Métiers de la forme mêle sport et santé Rentrée 2017. Trois BTS inédits en Bretagne ouvrent à Fougères, à Saint-Malo et au Guilvinec... Mer. Le lycée du Guilvinec propose un BTS Pêche et gestion de l’environnement marin unique dans l’Ouest... Un BTS après un bac pro. La Bretagne expérimente... Systèmes et réseaux. Une formation d’administrateur/trice après bac+2 Logiciel et réseau. Une formation de chef/fe de projet post bac+2 Jardinier de golf. Une spécialisation unique dans l’Ouest pour des pros du gazon Femmes et numérique : NUMERIFemmes 2017 Aider son enfant DYS à l’école : conférence Décrocheurs : préparer le bac dans un "micro-lycée" Aménagement urbain. Guillaume pense la ville pour les vélos FCIL. Spécialisation en nouvelles technologies automobiles Concours Science Factor 1001 orientations KANGAE - Entreprendre : de l’idée à l’action Social. A Rennes, on peut préparer le DE Educateur de jeunes enfants en apprentissage Se former à Folios et au parcours Avenir avec M@gistère Mer. A Saint-Malo, Nantes, Marseille et Le Havre, des formations pour naviguer... Ou pas. Les filles et la mécanique Bac 2021. La voie générale du lycée en pleine transformation Exposition. Apprenties dans des métiers industriels Devenir ingénieure : découverte des études le 22 mars Les rencontres de l'apprentissage - 11 avril à Cesson-Sévigné OrientHackathon. Un hackathon « Parcours Avenir »

Tous nos articles

Un BTS après un bac pro. La Bretagne expérimente...

Bretagne - Rennes / Publication : 12 décembre 2017
La Bretagne expérimente la possibilité de permettre aux bacheliers professionnels qui le souhaitent d’accéder de droit, après avis favorable de l’équipe pédagogique de terminale, à des places réservées en BTS.

Un BTS après un Bacpro

Insertion et poursuite d’études, la double vocation du bac pro s’affirme aujourd’hui. Si la majorité des titulaires d’un bac professionnel entre sur le marché du travail, des diplômés en nombre croissant continuent des études, plus de 36% en 2016, en BTS le plus souvent. Et avec un taux de réussite au BTS qui croît régulièrement : 77% des bacheliers et bachelières professionnelles décrochent leur BTS en deux ou trois ans dans l’académie de Rennes.

Leurs points forts ? Les connaissances techniques et les savoir-faire professionnels ; et aussi leur pratique de l'entreprise à travers les stages réalisés en bac pro. Leurs points faibles ? L'enseignement général souvent, moins développé en bac pro qu'en bac technologique ou général, et aussi les méthodes de travail. De plus en plus fréquemment, établissements d’enseignement supérieur et lycées professionnels se rapprochent pour mettre en place des actions propres à faciliter la transition du bac pro vers l’enseignement supérieur.

Il faut savoir que l'admission en BTS est de droit pour les élèves et les apprentis qui obtiennent une mention "très bien" ou "bien" au bac pro dont le champ professionnel correspond à celui de la section de technicien supérieur demandée.

 

Des places réservées pour les bacs pro.  

En 2016/2017, l’académie de Rennes a expérimenté (avec quatre autres académies : Amiens, Besançon, Dijon et Lille) la possibilité de permettre aux bacheliers professionnels qui le souhaitaient d’accéder de droit, après avis favorable de l’équipe pédagogique de terminale, à des places réservées en BTS.

Le rectorat a défini pour chacune des spécialités de STS de l’académie un contingent de places réservées aux sortants de bac pro. Le conseil de classe de l’établissement d’origine a rendu un avis sur chacune des spécialités demandées par les élèves de terminale bac pro. Cet avis prenait en compte le projet du jeune, le parcours qu’il ou elle envisageait, sa cohérence, ses acquis et compétences, son “potentiel”... Toutes les STS étaient concernées, à l’exclusion des sections d’apprentissage et des spécialités relevant du ministère de l’Agriculture. Toutefois, un élève de bac pro scolarisé dans un établissement agricole qui candidatait pour un BTS de l’éducation nationale entrait dans le cadre de l’expérimentation.

Premiers résultats encourageants...

En 2017, les jeunes Bretons de terminale bac pro ont été plus nombreux à demander une STS et à y être admis.

En effet, les premiers résultats de l’expérimentation montrent que la part des premiers vœux pour une STS provenant d’élèves de terminale pro a nettement augmenté, passant de 35,1% en 2016 à 39,2% en 2017. Idem pour les propositions d’admission en STS concernant les terminales pro. : + 292 propositions cette année. Et la part des sortants de bac pro parmi les admis en STS croît de façon très significative, passant de 31,4% en 2016 à 36,1% en 2017. Dans les STS publiques, la croissance est encore plus marquée  : + 7,8% pour l’ensemble des sections (de 32,2% à 40%), + 5,1% dans les STS du secteur production (de 43,2% à 48,3%), + 9,9% dans les STS du secteur des services (de 24,7% à 34,6%).

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels