Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Séquences pédagogiques

Vous faites quoi dans la vie ? Infirmière !

Publication : 18 septembre 2018, Mise à jour : 21 septembre 2018
Ces séquences construites autour de récits à la première personne visent à faire plonger les élèves dans l'inattendu d'une journée de travail. Elles permettent une projection dans le réel qui anime le quotidien de toute profession..

"Vous faites quoi dans la vie ?", Les Éditions de l'Atelier

Objectif

Mieux connaître les métiers et enrichir ses représentations à partir de récits de professionnel/les.

 

Cadre pédagogique

Les récits de professionnel/les permettent d’interroger les métiers en termes d’actions et d’activités et non en termes de pratiques professionnelles. Dans " Vous faites quoi dans la vie ?",  Patrice Bride et Pierre Madiot ont recueilli le témoignage de professionnel/les autour de cinq thèmes : les urgences, la vie des autres, les grandes machines, dans la nature, sur la route.

La découverte des métiers est généralement abordée avec les élèves à partir de la lecture de fiches métiers, de témoignages ou de vidéos qui présentent les grandes lignes d’une pratique professionnelle, les gestes techniques à connaître, les compétences à acquérir. Une fiche de poste, par exemple, définit très bien de façon formelle les activités exercées dans tel métier, dans telle entreprise, etc.

Cependant, ces outils ne permettent d’observer et de comprendre qu’une partie de l’activité des professionnel/les. Yves Clot (psychologue du travail), en s’appuyant sur les travaux de L.S. Vygotski (pédagogue et psychologue russe du début du siècle dernier), réinterroge le concept d’action professionnelle. Il parle de « réel de l’activité » et désigne ainsi les conflits qui sont au cœur de l’activité de tout professionnel. Parler de " l'activité professionnelle " et parler des " pratiques professionnelles ", ce n'est pas la même chose.

Construire un projet pour son parcours Avenir

À travers ces récits, les auteurs « tiennent à faire connaître le besoin que les professionnels ont de trouver du sens à ce qu’ils font, de le faire au mieux, leurs épreuves au quotidien, leurs dilemmes, d’inventer avec eux des solutions face à l’imprévu, l’importance des solutions qu’ils doivent inventer face à l’imprévu, l’importance des collègues, de la hiérarchie, des clients ou usagers, tout ceux avec qui il faut s’entendre, composer, coopérer etc. » Autant de détails qui rythment, animent, construisent un quotidien professionnel et qui permettent de voir autrement une activité professionnelle.

Les séquences pédagogiques que nous proposons autour de ces textes poivent  permettre aux élèves de prendre conscience de ce « réel » de l’activité qui anime le quotidien de tout professionnel et qui ne se lit pas à travers une fiche métier. À ce titre, elles offrent une perspective complémentaire au travail d’aide à la construction d’un projet, et à la connaissance de soi pour mieux appréhender le monde du travail.

Niveau de classe

Lycée professionnel, classe de seconde bac pro Accompagnement soins et services à la personne.

Intervenants

Professeur/e principal/e, professeur/e de français...

Objectifs du parcours Avenir

  • Découvrir le monde économique et professionnel
  • Élaborer son projet d'orientation scolaire et professionnel

L'application Folios permettra de consigner et conserver les recherches effectuées et les textes exploités par les élèves.

Déroulement des activités

Ces activités pédagogiques s'adaptent en fonction du contexte de l'établissement et des disciplines concernées.

Elles sont conçues pour des élèves de seconde pro mais peuvent également s’adapter, voire se poursuivre, en classe de 1re et de terminale afin de créer une continuité dans les actions proposées.

Séquence 1

 

Objectifs 

  • Mieux connaître les représentations et les connaissances qu’ont les élèves du métier d’infirmier/ière.
  • Permettre aux élèves de prendre conscience des différentes dimensions d’un métier (activités, conditions et lieux de travail, formes de collaborations, outils, etc.).
  • Prendre conscience des points de vue de chacun/e et des expériences variées.

Durée/modalités

1h en 1/2 groupe, pour favoriser les échanges, en co-animation avec le ou la professeur/e principal/e ou psychologue de l’éducation nationale.

Déroulement

Dans un premier temps, donnez une réponse à la question : "Pour vous, le métier d’infirmier/ière c’est quoi ?"   Vous noterez une idée par post-it : un mot, une activité, un contexte de travail, etc., qui vous font penser au métier d’infirmier/ière. (15 min).

Dans un second temps, chaque élève lira les idées de ses post-it, nous reprendrons les idées et les regrouperons par catégorie au tableau ou sous forme de carte mentale. (30 min) 

Cette activité peut être menée en groupe classe de 2de/1re/ terminale (ou avec des groupes mixtes en accompagnement personnalisé), afin de recueillir les représentations, connaissances et expériences variées des différents niveaux (élèves déjà partis en stage ou non par exemple) 

Les élèves pourront garder une trace de cette carte mentale, voire l’inclure dans leur Folios. (10 min)

Cette carte mentale peut évoluer et être complétée tout au long des séquences. Elle permet d’exploiter les idées des élèves, de créer un débat quant à leurs représentations et connaissances du métier concerné.

Séquence 2

 

Objectif

Proposer aux élèves de travailler sur les textes/récits des professionnel/les du thème Urgences :  exemple du récit d’Anne K., Sacrée nuit. (Extrait de Vous faites quoi dans la vie ? Les Éditions de l'Atelier, 2017.)

Durée/modalités

1h avec le/la professeur/e de français.

Proposition de déroulement de séquence en français :

Consigne : Lire le texte d’Anne K., Sacrée nuit, jusqu’au bout et répondre aux questions suivantes.

La recherche des circonstances

Où ? Quand ? Qui ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Dans quel(s) but(s) ?

I – Le personnage principal

1) Qu’apprenons-nous sur ce personnage ? Infirmière, 45 ans

2) En quoi consiste son métier ? Hôpital, service de nuit, service de soins palliatifs

II – Les événements / le récit

1) Quand se déroule ce récit ? Le 13 novembre 2015, vendredi soir

2) À quels événements l’infirmière doit-elle faire face ?

   a) En se rendant dans la première chambre, que constate l’infirmière ? Justifier votre réponse.

      La dame est en train de mourir, elle fait des pauses respiratoires.

   b) Qui sonne ensuite à l’entrée de l’hôpital ? Pour quelle raison ? Où est la jeune maman ?

      Un monsieur sonne à l’entrée de l’hôpital. Sa femme est en train d'accoucher dans la voiture

III- Le professionnalisme de l’infirmière

1) Comment réagit-elle dans la première chambre lors de son tour ?

  • Elle prévient le mari de la mort imminente de sa femme.
  • Elle reste avec lui.
  • Elle appelle ses filles.
  • Elle fait la toilette mortuaire.

2) A-t-elle déjà pratiqué un accouchement ?

  • Non, mais elle n'a pas le choix.
  • Elle suit les conseils du SAMU jusqu’à l’arrivée des pompiers.

3) Quelles sont les questions qu’elle pose à la dame ?

  • Elle s’informe de son âge, lui demande si c’est son premier enfant, quelle était la date prévue pour l'accouchement.

IV- Les sentiments

1) Que ressent l’infirmière lors de l’accouchement ? Pour quelle raison ? Relevez des termes qui montrent ses sentiments.

      Elle est « tourneboulée », « paniquée » car elle a peur que l’accouchement se passe mal.

2) Et extérieurement ? Pourquoi ?

      Elle est calme, elle fait de l’humour pour rassurer la maman.

V- Les messages

1) À quoi l’infirmière est-elle confrontée dans son métier ?

      À la vie (naissance) comme à la mort (fin de vie).

2) L’annonce des informations à la radio

      Fil rouge qui lui permet d’être au courant de ce qui se passe à l’extérieur. L’annonce des attentats montre que la vie continue, même si l’actualité est parfois tragique.

Séquence 3

 

Objectif

Compléter les connaissances des élèves sur le métier d’infirmier/ière.

Accompagner les élèves dans l’identification de la dimension personnelle et affective du travail, ce qu’Anne y met d’elle-même et la façon dont elle se positionne dans son activité.

Durée/modalités

1h en 1/2 groupe, en co-animation avec le ou la professeur/e principal/e, le ou la professeur/e de français ou psychologue de l’éducation nationale.

Déroulement

En appui du récit d’Anne K., Sacrée nuit, noter sur des post-it les termes qui évoquent ses activités dans le cadre de son métier d’infirmière, le contexte de travail, les éléments qu’il vous semble important de prendre en compte dans l’expression de son activité, les conditions de travail, les termes médicaux et techniques, l’importance du travail d’équipe… afin de compléter/modifier les catégories réalisées lors de la séquence 1. Vous pouvez vous aider du travail en français, lors de la séquence 2.

Mettre en commun les post-it et compléter les éléments mis en avant de la séquence 1. Souligner la richesse de ces informations complémentaires, du récit d’expérience. La dimension personnelle que donne Anne à son récit quand elle parle de son métier.

Les élèves gardent trace dans leur Folios.

 

Séquence 4

Objectif

S’appuyer sur la séquence 3 pour aborder, autour d’un temps d’échange de parole avec les élèves, les notions suivantes :

  • La notion du deuil, de fin de vie ;
  • la place des soignants dans l’accompagnement de fin de vie ;
  • la notion d’urgence, de réactivité dans la prise en charge des soins, d'analyse d’une situation, etc. ;
  • la notion de responsabilité.

Cette séance pourrait également permettre de faire le lien avec les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) qui se font en EHPAD en classe de 1re et pendant lesquelles les élèves peuvent être confonté/es à des situations difficiles. Informer et faire prendre conscience aux élèves, par le biais de ce récit d’expérience, peut permettre un travail de prévention et, en ce sens, contribuer à prévenir le décrochage scolaire observé en classe de 1re dans cette série.

Le travail autour du débat à l’oral, la confrontation de ses valeurs aux valeurs de l’autre, aux valeurs collectives, la formulation d'une opinion, la gestion de contradictions, l'implication dans un propos sont des capacités du programme de français et du socle commun de connaissance et compétences.

Durée/modalités :

Cette séance peut être animée 1h30 à 2h par le/la psychologue de l’éducation nationale ainsi que par d’autres enseignants (professeur/e principal/e, professeur/e de français, de prévention sécurité environnement par exemple). L’infirmier/ière scolaire pourrait également se joindre à cette séance et échanger avec les élèves au sujet de l’activité d’Anne K. mais aussi intervenir dans le cadre de la prévention, voire dans celui de la gestion des émotions.

Les élèves gardent trace dans leur Folios.

Séquence 5

 

Objectif

Dans le cadre du parcours Avenir, des professionnels et anciens élèves viennent présenter leurs parcours et activités professionnelles : s’appuyer que les séquences précédentes pour préparer un questionnaire à leur attention

 Consigne

  • S’appuyer sur la séquence 3 et sur les éléments du récit qui évoquent la dimension personnelle et affective du travail, ce qu’Anne met d’elle-même dans son activité, la façon dont elle se positionne afin de préparer des questions adaptées.
  • Travailler la notion de récit et le style journalistique tels que le précise le programme de français.
  • Interviewer un/e professionnel/le à travers un récit de vie.
  • Prendre en compte la dimension affective, ce que la personne met d’elle dans son métier pour une fiche métier « personnalisée » et non pas standardisée.

Les élèves gardent trace dans leur Folios.

>> Prolongements possibles

  • Réaliser, grâce à ces interviews, de petits ouvrages (livret papier ou numérique) à mettre au CDI et sur Folios pour les autres élèves (travail en collaboration avec le ou la professeur/e documentaliste)
  • Les mettre en valeur lors d’une exposition à l’attention des autres élèves, voire des familles, pour échanger sur la notion de construction de projet professionnel et d’insertion dans le monde du travail ; sensibiliser  à la notion de « réel » de l’activité (en parallèle des réunions d’information autour de l’orientation avec le/la psychologue de l'éducation nationale par exemple).
  • Filmer les interviews, monter la vidéo et la mettre en ligne (travail en collaboration avec le ou la professeur/e d’art visuel)
Rédaction des séquences : Marion Fabregat, psychologue de l'Éducation nationale, spécialité éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle.

 

Texte à télécharger

Le texte « Sacrée nuit », extrait de l’ouvrage « Vous faites quoi dans la vie ? », est reproduit avec l’aimable autorisation des Éditions de l'Atelier.

 

Pour en savoir plus

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels